Réforme des études

Panorama de la formation de diététicien en France

Au commencement

En 1949, la première école de diététique "La Cadenelle" voit le jour à Marseille. En 1951 sous l’impulsion du Professeur Jean Trémolières et de Lucie Randoin s’ouvre la première école publique à Paris dans le cadre d’un lycée technique.
En 1953-1954 le Professeur Jean Trémolières publie un document de référence : le "Manuel Elémentaire de l’Alimentation".

Placées sous la double tutelle du ministère de l’Education Nationale et de la Santé, les études sont sanctionnées par le Brevet de technicien supérieur (BTS) en diététique  et le DUT de génie biologique, option diététique.

Un demi-siècle plus tard

La formation initiale française a peu évolué en un demi siècle. Le programme du BTS créé en 1951 a été réactualisé en 1987, celui de l’option diététique des IUT créé en 1966 a été réactualisé en 1998 et en 2005.

Les débouchés

Si la diététique attire, la profession de diététicien est récente et les débouchés sont très limités.

De nombreux diplômés actuels sont au chômage, d’autres poursuivent leur études ou se reconvertissent.

L’activité libérale très attractive demande de l’expérience professionnelle, de la motivation, des disponibilités et des ressources matérielles d’appoint car le bénéfice commence à être perçu qu’au bout de 2 à 3 ans.

Les établissements de santé restent le principal employeur.


Avant de vous engager dans cette voie, n’hésitez pas à contacter un professionnel dans l’établissement de santé le plus proche de chez vous.



Haut de page